IMG_20180713_052611 - copie

Lucie souhaite faire une belle course en montagne, une course qu'elle pourra contempler de chez elle, une course dont elle va pouvoir se souvenir quelque temps. Son choix la Bionnassay. C'est notre première course en alpinisme estival, nous avons plus l'habitude de faire du ski de randonnée ensemble. Au vu de sa condition physique je lui propose de faire l'intégrale de l'arête du Tricot, une belle course qui finit au sommet de l'aiguille de Bionnassay et qui sait on pourra peut-être aller plus loin... J'ai déjà fait cette course en 2016, et c'est vraiment un très beau voyage.

Nous voilà donc partis pour une belle aventure, un copain guide Simon Flechaire se joint à nous au dernier moment il souhaite se faire une petite virée en montagne en solo. Les sacs sont chargés, un peu lourds avec tout le matos de bivouac mais il faut bien ça pour être confort..Je souhaite monter au plus haut et pauser notre Bivouac au sommet de l'aiguille du Tricot.

La pointe inférieur du tricot 2819m est vite avalée, un petit plus loin on rejoint un vaste espace plat avec de la neige et aussi déjà quelques emplacements de bivouac, le temps est au grand beau nous avons le temps alors nous décidons de nous faire un petit café. L'idée plait à tous le monde, Simon sort le réchaud on fait fondre de la neige et on contemple tranquillement en discutant. 

Pas de terrain à acheter par là, on reprend notre route direction direction la pointe Centrale 3051m, puis nous continuons tranquillement notre ascension en passant par la Bréche du Tricot et enfin nous attaquons l'aiguille du Tricot et ces 3651m, le vent se léve doucement nous trouvons un petit emplacement de bivouac pas trés confortable pour dormir, mais pour nous il sera top pour casser la croûte. On consulte la météo pour nous apercevoir que le temps change,  le vent devrait forcir et la météo du lendemain n'est pas super. bref nous verrons plus tard  ce que nous ferons.

Après l'aiguille du Tricot en enchaine avec la Bionnassay 4037m, au sommet nous avons deux solutions, continuer en direction du Mont Blanc et le refuge du Gouter, mais pas sûr d'atteindre le sommet avec le vent est ces nuages qui arrivent ou alors descendre sur le refuge Durier. Lucie choisie rapidement l'option on reste loin du tumulte de la voie normale du mont blanc, direction Durier alors!!

Du coup pas de bivouac on a trainé ces gros sacs pour rien et heureusemet car avec le vent qui a soufflé toute la nuit on se serait bien caillé. L'acceuil de Manon est au top en plus on a de la chance le vendredi c'est poisson. On dormira dans le vieux refuge histoire d'être tranquille. Au petit matin le vent souffle toujours et la Bionnass est bien dasn les nuages pas de regrets à avoir. Simon va continuer en direction du refuge de Tré la Tête et nous nous prenons la direction de la vallée.

Merci à Lucie pour cette course rondement menée, et à Simon bien sympa de partager des moments tranquilles et conviviales en montagne avec des copains.

                                                                         Les Photos